Time2Rider
Asso
HUGGY POOK@04/04/2007 01:14
TRICKS NO HAND/CONDOR

Salut ,


Les assoiffés de tricks et de combines en tout genres !  
HUGGY is BACK chez T2R pour vous filer ses quelques tuyaux qui lui ont coûtés pas mal de balafres sur son petit corps de rider, aujourd’hui de retour pour vous dévoiler les secrets de ce qu’on appellera en français un lâché de main …
L’ENDROIT IDEAL POUR APPRENDRE CONDOR / LE MODULE IDEAL
Le module le plus approprié pour cette figure n’en est pas un !

il existe partout. ….

Il s’agit tout simplement d’utiliser un bowl, ou une courbe de mini avec de la plateforme ( assez profonde minmum «3mètres »)pour faire ce qu’on appelle un FLYOUT et retomber ainsi sur du plat. Ce sera plus safe pour les vrais débutants. Autrement il est plus facile d’apprendre sur un éject bien raide permettant un bon saut en cloche, avec un bon temps de suspension afin de pour pouvoir se placer correctement en l’air.
Lideal serait bien entendu un saut en montant genre « step up »
EXEMPLE : l’éjecte d’un fun box , on atterri sur le plat on cherche juste a monter, pas a aller loin !
 
LA BASE DU TRICK

Toute la difficulté du trick est de placer le guidon de manière à ce qu’il ne se dérobe pas une fois les mains lâchées et qu’il soit bien calé. On distingue deux manières de faire :
- La première étant tout simplement de tirer et de se plier sur le guidon, comme si tu voulais toucher la roue avant avec ta tête, en plaçant les poignées dans le creux des hanches, puis repousser ensuite le guidon pour revenir a la position de départ.
- La deuxième bien plus technique consiste à positionner ses cuisses pour bloquer le guidon avec la hanche tout en se penchant en avant (a la manière d’un no hand en aerial !!) Pour cette technique, il faut conjuguer deux actions simultanées : Lâcher les mains au moment de l’envoit du guidon vers les hanches et se plier en avant - en avançant la cuisse sous la poignée, dans l’angle du guidon.
 
LES COMBINES

Je vous conseillerais comme combine de practice en fly out en faisant une sorte de tail tap le plus haut possible. En effet si vous prenez l’habitude d’atterrir sur l’arrière cela vous aidera car vous mettrez ainsi le bike dans une position déjà très proche du condor, position en Hanna comme dirais l’autre. Il ne manquera plus qu’à lâcher les bras.
On peut dire que c’est un trick assez safe car vous pouvez y aller progressivement, lâchant d’abord tranquillement les doigts avant de commencer à lâcher les mains puis tendre les bras…. En fait tant que tu n’es pas bien tu ne lâches pas ou très peu donc c’est très sécurisant. Je vous conseille de lâcher d’abord une main puis l’autre car il y en a toujours une qui dégaine plus facilement.
Une fois franchi ce cap, une fois que vous vous sentirez à l’aise, et ça risque de venir tout seul ; vous n’attendrez plus d’être dans la bonne pose pour sortir les bras mais vous l’anticiperez. Vous ne vous ne plierez plus sur le guidon mais vous enverrez le guidon vers vous et irez en même temps à sa rencontre. Ce gain de temps vous permettra alors de tendre les bras plus stretch et plus longtemps. Mais cela viendra avec le temps et le practice, ne sautez pas les étapes, au risque de tester le condor landing.
No hand en dirt , vansKILLTHELINE 2010

LES VARIATIONS

Une fois l’anticipation du mouvement intégré, le condor peut être placé à peu près partout , en sortie de wall ride , en 3.6 ou encore en bunny. Par contre, ce n’est plus la même histoire lorsqu’il s’agit de lui ajouter un trick derrière comme en condor to bus, ou il en faut du temps et de la dextérité pour envoyer les deux à la suite. Il reste que si le condor est si à la mode aujourd’hui c’est parce qu’il est stylé, notamment lorsqu’il reste stretch pendant des heures.
 

Jordan Thibaud , No hand, Bercy Park, TPG 2010 !

Il ne vous reste plus qu’a essayer, prenez votre temps et bon ride.
On vous parlera du 3.6 Fackie la prochaine fois.
A bientot, attention aux pièges sur les photos liens ! 

HUGGY "PookypooK" .